2006-09-12 12:35:39 - La litterature influence le monde

Dans _La possibilité d'une île_ (2005) de Michel Houellebecq, on lit page 13:

"La première séquence était prise d'une hauteur. D'immenses bâches de plastique gris recouvraient la plaine ; nous étions au nord d'Almeria. La cueillette des fruits et légumes qui poussaient sous les serres était naguère effectuée par des ouvriers agricoles - le plus souvent d'origine marocaine. Après l'automatisation, ils s'étaient évaporés dans les sierras environnantes. En plus des équipements habituels - centrale électrique alimentant la barrière de protection, relais satellite, capteurs - l'unité Proyecciones XXI,13 disposait d'un générateur de sels minéraux, et de sa propre source d'eau potable. Elle était éloignée des grands axes, et ne figurait sur aucune carte récente - sa construction était postérieure aux derniers relevés. Depuis la suppression du traffic aérien et l'établissement d'un brouillage permanent sur les bandes de transmission satellite, elle était devenue virtuellement impossible à repérer."

Or j'ai reçu récemment (en 2006 donc, un an après la parution) l'invitation suivante via une liste de diffusion:

Ciné-croque : L'ELDORADO DE PLASTIQUE
d'Arlette Girardot et Philippe Baqué
Projection suivie d'un débat et d'un buffet participatif.
En Andalousie, dans la région d'El Ejido, un ancien désert a été recouvert en quelques dizaines d'années par l'une des plus importantes concentrations de cultures sous serres de la planète. Les légumes produits sont exportés massivement dans toute l'Europe. À travers le portrait de quatre habitants de cette mer de plastique, le film aborde les revers de ce miracle économique : le non-sens écologique et l'exploitation à outrance d'une main d'oeuvre immigrée sans droits et subissant un violent racisme.
Mardi 12 septembre à 19h30
Mairie du 11e (Paris), Salle Roussel / Métro Voltaire

la_litterature_influence_le_monde - reflexion - index